Comment interpréter les données épidémiologiques

Les tentatives de discréditer les connaissances scientifiques “indésirables” par les parties intéressées dans les années récentes sont nombreuses. Sans chercher la caricature, ni systématiser les postures, nous proposons ici quelques exemples célébres, dont l’historique a fait l’objet de publications scientifiques. Nous nous intéresserons ici plus particulièrement aux faiblesses de l’épidémiologie, exploitées dans des contre-expertises pour infirmer des résultats initiaux génants. Les conclusions qui seront dégagées et les exercices proposés dans la suite visent à préciser la place de l’approche épidémiologique dans la panoplie des instruments dont nous disposons pour l’identification et l’évaluation du risque.

En utilisant des exemples concrets, nous essayerons d’analyser les stratégies mises en place pour bâtir des séries épidémiologiques adaptées à la question posée. Nous nous préoccuperons essentiellement ici de facteurs étiologiques de certains cancers, en fonction des expositions ou des habitudes alimentaires. Enfin, grâce aux conditions exceptionnelles offertes par l’étude de jumeaux nous aborderons la détermination de la part héréditaire de certaines formes courantes de cancers.

QCMs associés au TD

Références associées aux articles

SPIP  Mise à jour : le 26 septembre 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos