Retour aux questions Question sur : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers En réponse à :

Sujet : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers

Répondu le vendredi 10 janvier 2014 par Destenabes Francois

Bien que la part d’hérédité dans le cas du cancer –proprement dit maladie multifactorielle- ne soit pas complètement dévoilée, dans le cas présent d’1 jumeau d’un malade affecté par un cancer, la considération d’un patrimoine génétique identique (homozygote) ou partiel ( dizygote) permet un cadre de comparaison de risque favorable. En effet la part d’hérédité dans le cas de certains cancer peut écarter le facteur environnemental dans la mesure où il est pris comme condition que les variables « familiaux et environnementaux sont identiques pour les sujets étudiés. Les taux de concordances vérifiés sur des couples de jumeaux monozygotes de se vérifient pas dans le cas de jumeaux dizygotes. Cependant cette proposition valable pour initier de plus amples études sur la part d’hérédité, reste minoritaire. Les conclusions de l’étude spécifiant que « même pour les cancers pour lesquels il y a une évidence statistique d’un composant héréditaire, la plupart des paires de jumeaux étaient discordants pour le cancer –ceci indiquant que, au niveau de la population, l’augmentation du risque de cancer parmi les proches familiaux de personnes affectés est généralement modéré..

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos