Retour aux questions Question sur : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers En réponse à :

Sujet : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers

Répondu le samedi 26 janvier 2013 par Cheekhooree Kooshallsing

Connaître les risques génétiques peut être une chose utile…pour des tests contre les maladies héréditaires, voire des cancers au tout premier stade.
Beaucoup de gens meurent du cancer, et c’est souvent dû aux gènes qu’ils portent. Mais comment déterminer l’influence des facteurs environnementaux – tabac, alcool, habitudes alimentaires, hygiène de vie, pratique du sport, expositions aux facteurs de risque connus tels que radiations, amiante, etc, et de celle des facteurs héréditaires, dans le développement des cancers ? Par exemple, si une femme a un cancer du sein, est-ce que ses sœurs et ses frères ont plus de risque d’avoir hérité du même gène ? C’est à cette question que ces chercheurs scandinaves (Paul Lichtenstein, Niels V. Holm, Pia K. Verkasalo et al.) tentent d’apporter un élément de réponse dans cet article. Les auteurs ont fait appel à une étude sur les jumeaux, puisqu’il est difficile de prouver le lien entre transmission de traits récessifs, faible pénétrance des gènes, et exposition à des facteurs environnementaux. En plus, les études de transmission de la maladie du cancer ont porté majoritairement sur cas détectés dans des familles, sur plusieurs générations, donc en se basant sur la transmission générationnelle des gènes dominants, et que peu de chercheurs ont étudié la question de la transmission de cancers entre jumeaux. Du moins, il n’y a pas eu d’études d’une si grande envergure – 44 788 jumeaux de milieux, d’âge et de sexe différents. Puisque les vrais jumeaux (ou jumeaux monozygotes en langage scientifique) possèdent le même gène, il devient possible d’étudier la part du facteur génétique dans le développement de cette maladie, dont on ne sait faire grand-chose pour la guérir.
Le cancer est une maladie complexe, et la plupart des cas de cancer sont causées par des gènes multiples et de nombreux facteurs environnementaux, dont chacune a ajouté à la susceptibilité. Nous avons estimé l’importance relative des effets génétiques et environnementaux à l’égard des différences individuelles de cette susceptibilité, en estimant que c’est une question importante pour faire avancer la recherche contre le cancer. Cette étude a permis de mettre en évidence un risque assez élevé de transmission de certains cancers (prostate, colorectal et sein) entre frères et sœurs jumeaux.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos