Retour aux questions Question sur : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers En réponse à :

Sujet : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers

Répondu le jeudi 8 mars 2012 par Mendy Roger

Cela correspond à un contexte idéal car le fait d’avoir à comparer des jumeaux monozygotes (qui partagent tous les gènes) et de jumeaux dizygotes (qui partagent en moyenne 50% de leurs gènes en moyenne) peut fournir des informations importantes sur la part génétique ou environnementale lié à un cancer. En effet, si les études de groupes de jumeaux montrent que la concordance pour le cancer est plus élevée chez les jumeaux monozygotes que chez les jumeaux dizygotes, les effets génétiques sont susceptibles de jouer un rôle important. Si, toutefois, la concordance est similaire pour les deux types de jumeaux, puis partagées donc les effets environnementaux sont probablement importants. En revanche, les comparaisons de la concordance entre les paires de cancer monozygotes et dizygotes de jumeaux fourni des informations pour rechercher si le cadre familial est la raison de l’hérédité ou des influences d’environnemental. Aussi, un couple de jumeaux vivent dans le même environnement et ont souvent des habitudes quasi-similaire, ce qui fait que leur exposition à des facteurs environnementaux est identique aux deux membres de la paire de jumeaux, ce qui permet d’eviter des biais.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 5 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos