Retour aux questions Question sur : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers En réponse à :

Sujet : La part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers

Répondu le lundi 12 décembre 2011 par Randremaharison Harilala Sandrine

La comparaison du risque de survenue d’un cancer chez le jumeau d’un patient déjà atteint, entre de vrais jumeaux, c’est-à-dire ceux qui ont 100% de similitude des gènes, et de faux jumeaux, c’est –à dire ceux qui ont 50% de similitude des gènes est le plus indiqué pour étudier la part de l’hérédité dans l’étiologie des cancers. En effet, si les facteurs génétiques sont plus importants que d’autres facteurs dans l’origine des cancers alors la concordance de cancer (même cancer chez les deux jumeaux) au niveau des jumeaux monozygotes (100% mêmes gènes) devra être logiquement supérieure à la concordance de cancer au niveau des jumeaux dizygotes (50% mêmes gènes). Mais de ce point de vue, on considère uniquement la similitude de gènes sans approfondir les gènes de prédisposition qui peuvent être tous inclus dans les 50% de gènes similaires des jumeaux dizygotes, ce qui limiterait les conclusions issues d’une telle étude. Ainsi il serait mieux de mener des études complémentaires qui pourraient plus évaluer également la part des facteurs environnementaux et d’approfondir les connaissances en génétique des cancers étudiés.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 4 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos