Retour aux questions Question sur : Grandes catégories d’exposition à l’amiante En réponse à :

Sujet : Grandes catégories d’exposition à l’amiante

Répondu le mercredi 27 juin 2012 par Ciza Gratien

La réglementation « amiante » se fonde actuellement sur la toxicité avérée des fibres d’amiante
de longueur supérieure à 5 millionièmes de mètre et de diamètre supérieure à 0,2 millionième de
mètre, dites fibres « longues ».
En raison de questions sur la toxicité des fibres plus fines et des fibres plus courtes, les
ministères chargés de la santé, du travail et de l’environnement ont saisi l’Agence Française de
Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET) en 2005 pour faire le point sur ce
sujet.
Les nouvelles circonstances d’exposition sont les différents aspect d’ordre professionnel et dans ce cadre on mentionnerait la manipulation de l’amiante, des matériaux et produits contenant l’amiante mis sur le marché. Ce ne sont plus les seuls individus qui entrent dans la production de l’amiante qui sont sont exposés que les autres, Mais les salariés utilisant ce produits sont aussi concernés au même titre.
Il y a ensuite les circonstances environnementales où certains sol contiennent de l’amiante c’est le cas par exemple de Corse ou en Nouvelle Calédonie. Les bâtiments que ce soient publics ou privées ayant été floqués à l’amiante peuvent constituer une source d’exposition pour les individus qui les fréquentent ;
Commentaires sur les Différentes catégories proposées :
Pour l’environnement professionnel, le fait de réexaminer le VLEP ne suffit pas dans la mesure où même l’équipement pour en contrôler la mise en œuvre n’était pas disponible pour un produit dont le caractère cancérigène est déjà avérée
Pour l’environnement intérieur, l’engagement d’une concertation pour traiter de la question de la dégradation des matériaux responsables de l’émission de de fibres fines ne suffit pas pour un produit où il est difficile de conclure sur leur caractère cancérigène mais dont toxicité ne peut être exclue.
Pour l’amiante environnementale, les mesure prises ne sont pas de nature à protéger immédiatement la population exposée qui me semble t-il succombera si elle ne quitte pas le lieu
Concernant le renforcement de la surveillance de mésothéliome : l’ enregistrement obligatoire de tous les cas de mésothéliomes survenant dans la population sur l’ensemble du territoire, quelle que soit la localisation de la tumeur profitera à ceux qui ne sont pas encore atteint mais pas au victime
L’idéal pour toutes ces solutions envisagées était d’interdire immédiatement la mise en circulation de ce produits et évacuer ceux qui sont exposés à la source naturelle quel qu’en soit le prix en attendant d’étudier à fonds d’autres modalités de contrôle

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 4 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos