Retour aux questions Question sur : Grandes catégories d’exposition à l’amiante En réponse à :

Sujet : Grandes catégories d’exposition à l’amiante

Répondu le lundi 24 janvier 2011 par Bataillard Caroline

Concernant l’amiante environnemental, de nouvelles circonstances d’exposition sont mises en évidence via la demande de recensement des zones amiantifères
Les mesures de gestion sont pour l’instant réduites au recensement. Pas d’autres mesures présentées alors que certaines ont déjà été évoquées dans le cas de la Trémolite (organisation du POS et des plans d’aménagement du territoire en fonction de ces zones, éviter les voies de circulation dans les zones concernées, interdire toutes construction sur les zones sans mesure minimales de réduction de risques…)

En environnement professionnel la demande concerne l’exposition en fonction des différents équipement de protection individuelle.
Les mesures de gestion continuent sur la même voie que lors du décret de 1977 : diminution de la VLEP, mises en place de protocoles de mesures et accréditation des labos, vérification des équipements de protection individuels et collectifs. On se retrouve avec les mêmes paramètres que pour le décret de 77, les normes sont renforcées et on continue de gérer le problème via des EPI et de la prévention collective… Le remplacement de la fibre par d’autres matériaux n’est pas abordé, ni le fait que ces fibres produites dans un cadre de productions réglementées au niveau professionnel, vont se retrouver dans « la nature » après leur cycle de production, durant tout leur cycle de vie, et sont donc potentiellement relargantes à plus ou moins long terme.

En environnement général intérieur la demande concerne les fibres courtes et les dégradations des matériaux responsables de cette exposition.
Les mesures de gestion concernent essentiellement la diminution du seuil de déclenchement des travaux et la prise en compte du relargage de fibres courtes dans les établissements recevant du public.

Les mesures de gestion envisageables sont systématiquement de « petites mesures » que l’on pourrait presque qualifier de « pansements sur une jambe de bois ». Il n’est, par exemple, pas fait état des problèmes des autres locaux que ceux recevant du public comme les locaux d’habitation qui ne font pas partie des établissements recevant su public et qui sont, eux aussi, susceptibles d’avoir reçu des matériaux à base d’amiante. Les mesures ne sont donc pas d’ordre général mais restent propres à chaque domaine.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 4 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos