Retour aux questions Question sur : Aspects méthodologiques et éléments saillants En réponse à :

Sujet : Aspects méthodologiques et éléments saillants

Répondu le jeudi 20 février 2014 par Bigora Bernadette

Les résultats d’une seule étude épidémiologique ne permettent pas de conclure. Pourtant, la confrontation de différentes séries épidémiologiques ayant plus ou moins la même définition montre fréquemment une certaine hétérogénéité des résultats. Les disparités, surtout dans le cadre de risques relatifs faibles, peuvent être attribuées à des différences de design, de définition des groupes, ou encore des effectifs. Ceci explique certains choix proposés par Bradford-Hill (concordance, cohérence par exemple).
Une autre difficulté peut provenir du temps de latence avant l’apparition des symptômes d’une pathologie.
Dans les cas des risques faibles, l’importance des effectifs étant très important pour atteindre le seuil de significativité statistique, il peut être utile de recourir aux méta-analyses qui permettront de confirmer la significativité des risques relatifs faibles, puisque l’augmentation des effectifs lui confère une puissance supérieure.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 2 mars 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos