Retour aux questions Question sur : rhume, maladies et CAP_question 2_Alberini-Cropper-al_question 2_TD2 En réponse à :

Sujet : rhume, maladies et CAP_question 2_Alberini-Cropper-al_question 2_TD2

Répondu le mardi 10 janvier 2012 par Athina Skarla

Le consentement à payer augmente selon la gravité de la maladie. Il est clair que pour les cas de pathologie chronique les participants à cette étude addtionnent les couts de l’absentéisme, les couts médicaux et les couts de nature psychlogique liés à l’ incapacité, pour conclure que cette pathologie coute d’avantage et donc le CAP pour l’éviter est suppérieur. La maladie chronique est vue comme une perte de santé et donc le CAP est vu plutot comme un CAR.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 7 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos