Retour aux questions Question sur : rhume, maladies et CAP_question 2_Alberini-Cropper-al_question 2_TD2 En réponse à :

Sujet : rhume, maladies et CAP_question 2_Alberini-Cropper-al_question 2_TD2

Répondu le dimanche 23 mai 2010 par Perez Munoz Antoine

Il est logique que dans le cas d’une pathologie chronique, donc récidivante, ou grave, perçue comme telle par le répondant, le désir d’éviter une récidive soit important, d’où un CAP plus élevé. A l’inverse, pour une pathologie bénigne comme un rhume, le consentement à payer est logiquement moins élevé.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 4 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos