Retour aux questions Question sur : disparités des résultats dans l’estimation de la valeur de la vie humaine_rapport parlementaire_question 2_TD2 En réponse à :

Sujet : disparités des résultats dans l’estimation de la valeur de la vie humaine_rapport parlementaire_question 2_TD2

Répondu le dimanche 16 janvier 2011 par Nikiema Pingdwinde Basile

La première raison de cette disparité d’ordre non méthodologique liée au pays est bien la population et la monnaie. En ce focalisant une monnaie comme le livre sterling, le passage dans un autre pays peut donner une valeur de la vie qui est d’une grande importance sans pour autant l’être.
En passant du Livre Sterling au Franc Francais ont aura une valeur importante de la vie humaine en France du fait que la Livre Sterling est plus fort que le Franc Francais.

la deuxieme raison est les préférences individuelles caractérisées par l’éclairage sur les aspirations de l’opinion publique à l’égard de la valeur de la vie humaine. Elles permettent de dessiner les caractéristiques individuelles et les contraintes budgétaires pour chaque pays.
A titre d’exemple, les estimations du coût des maladies, des accidents et des atteintes à l’environnement sont largement utilisées aux États-Unis pour connaître l’importance de leurs conséquences économiques et la part de chaque mal social dans le coût total des actions de prévention et de traitement.

L’avantage social qui résulte de la prolongation d’une vie humaine comprend une
valeur économique mesurée par la contribution de l’individu au PNB ; une valeur
personnelle correspondant à l’appréciation de la vie vécue par soi-même ; une valeur
affective correspondant à l’appréciation de la vie vécue par autrui.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos