Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le mardi 12 février 2013 par Traore Marthe

les différents articles traitent de la problématique de la perception des risques de pollution aux dioxines liés aux UIOM chacun à sa manière mais qui sont complémentaires pour la compréhension et la gestion des risques réels ou supposés.
- les études de Besaçon abordent le problème du point de vue épidémiologique et mettent en évidence une corrélation entre proximité aux UIOM et contamination aux dioxines puis apparition de cancers. La modélisation de la distribution géographique des cas de cancers s’est revélé topographie dépendante et pas concluante sur tous les sites géographiques. Il a aussi été mis en évidence une contamination des oeufs produits dans les élevages à proximité des incinérateurs, ce qui exposerait les consommateurs à une intoxication alimentaire mais cette exposition n’a pas été mésurée pour les oeufs.
l’aspect social de la problématique de la proximité aux UIOM est mis en évidence par l’étude du D4E à travers la perception et l’acceptabilité du risque lié aux UIOM par les riverains. Elle a été fondée sur le symdrome de nimby et a confirmé le fait que la perception du risque dépend de la connaissance qu’on en a qui elle à son tour dépendant de la proximité au site d’émission. L’acceptabilité se mésure par le consentement à contribuer à éloigner l’UIOM. 
Il aurait été intéressant d’effectuer le même type d’étude à FOS-SUR-MER, théâtre d’une bataille juridique sur l’implantation d’un incinérateur.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos