Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le jeudi 12 janvier 2012 par Athina Skarla

Les Conclusions tirées sont :
Le risque des installations est lie aux expériences d’accidents du passé (Seveso), aux installations anciennes plus polluantes et aux pathologies développées par les populations vivant à proximité des UIOM, quoique le lien entre l’exposition et ces pathologies ne puisse se faire avec certitude.
La perception du risque est liée plutôt a la fumée, nuisance visible qui s’identifie comme la source d’émissions des dioxines. Dans ce contexte, l’apparence des installations et leur intégration dans le contexte environnemental joue un role primordial.
Les réactions contre les UIOM sont plus intenses dans les régions industrielles souffrant déjà d’une exposition à des sources de pollution.
De l’autre coté une partie de la population accepte les UNIOM comme mal nécessaire. L’acceptation de la population est relative à la connaissance de leur fonctionnement et de leur contribution dans la production d’électricité et de chauffage. L’utilisation de technologies nouvelles et la mise en œuvre de normes plus sévères favorisent l’acceptation sociale.

Le manque de données scientifiques contribue à l’incrimination des UIOM. Seules les normes imposées peuvent sécuriser la population.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 4 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos