Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le jeudi 10 juin 2010 par Fokou Sakam Ignace

Le syndrome NIMBY est présent sur le site des enquêtes malgré tout. La différence résulte dans le contraste entre la perception du risque des UIOM par les populations et leur désir de voir installer près de chez eux ou pas ce type d’usine. En effet, les enquêtes ont montré que les personnes les moins exposées sont celles qui redoutent plus des conséquences et refuseraient une éventuelle installation d’une usine. Alors que les personnes les plus exposées, qui subissent les conséquences des dioxines sont effectivement inconscientes du danger qu’ils courent en vivant à proximité.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos