Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le mardi 8 juin 2010 par Andriamanana Tiana

L’incinération consiste un des moyens pour se débarrasser des ordures. Cependant, selon les études menées sur Besançon, la population vivant près d’un incinérateur sont plus sujet aux rejets de dioxines qui sont de possibles sources de cancers malins. L’étude menée sur Fos s/mer montre aussi cette inquiétude que la population ressent face à la mise en place d’un UIOM dans les environs. La connaissance globale des impacts sanitaires des dioxines est invraisemblablement une des raisons de cette inquiétude poussant la population à quitter leur habitation (syndrome NIMBY).
Cependant, les études de la Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale (D4E) prouvent que la mise en place d’un UIOM n’est pas l’unique source du syndrome NIMBY. En effet, il a été prouvé que l’imagination de la population dans la surestimation des risques qu’ils encourent joue aussi un rôle important dans le déménagement de la population. L’une des conclusions de l’étude suggère que le manque d’informations/connaissance de la population le pousse a surestimé l’importance des nuisances. Toujours selon cette étude, seuls 26% de sondés estiment que les UIOM polluent l’air et peuvent être dangereuses pour la santé. Le rapport de l’INVS renforce l’étude D4E en confirmant que les UIOM respectant les normes semblent avoir un impact très faible sur la santé.

En bref, la contradiction sur ces études montre une fois de plus que les résultats font face à des difficultés d’extrapolation. Les dioxines rejettes par les incinérateurs sont sources de cancer mais le degré d’exposition n’a pas été cité dans les études (Besançon, InVS). Aussi, les études menées sur les incinérateurs concernent-elles les modèles d’incinérateurs anciens plus polluants ou les derniers modèles actuellement considérés « aux normes ». Finalement, une étude approfondie sur les autres nuisances (métaux lourds, hydrocarbures, poussières...) rejettes par les incinérateurs devraient être faite afin de ne pas focaliser sur les dioxines.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos