Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le jeudi 27 mai 2010 par Kana Paul Martin Jonas

Les résultats de l’enquête de la direction des études économiques et de l’évaluation environnemental D4E, montre qu’avec la mise en application des nouvelles directives européennes, les riverains acceptent de plus en plus les UIOM et trouvent même d’ailleurs que les incinérateurs peuvent générer des avantages. Ils sont par conséquent plus enclin à refuser une compensation pour les nuisances , refusent de financer la fermeture d’une UIOM et/ou accepter un dédommagement pour une installation d’incinérateur à proximité de leur maison. Par contre, les personnes âgées de plus de 50ans soit des personnes qui ont connu ou ont eu des échos de la catastrophe de Seveso sont les plus réticentes à une installation d’une UIOM et sont les plus sujettes au syndrome NIMBY.
Les anti-incinérateurs du projet incinérateur à Fos s/mer sont beaucoup plus inquiètes du fait de la qualité de l’air atmosphérique dont les études ont démontré que la qualité est parfois en deçà des normes européennes.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos