Retour aux questions Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

Répondu le dimanche 26 janvier 2014 par Dahatchieu Tchekam Bertrand

La France est le pays qui compte le plus d’usine d’incinération d’ordures ménagères dans l’union Européenne. Ces usines sont en général les principales sources d’émissions de dioxines résultant principalement des procédés faisant intervenir de fortes températures. La mise en place d’une usine d’incinération d’ordures ménagères est souvent l’apanage des pouvoirs publiques dans le cadre d’une mise en place de PLU. Ce dernier peut être contesté par la population locale comme le cas du projet d’installation d’incinérateur à Fos s/mer. La mauvaise image que portent les usines d’incinérations d’ordures ménagères reste toujours encrée dans le point de vue de la population. La connaissance globale des impacts sanitaires des dioxines est invraisemblablement une des raisons de cette inquiétude poussant la population à quitter leur habitation (syndrome NIMBY). Cette image s’explique par les risques que peuvent engendrées l’incinérateur surtout au niveau sanitaire. Néanmoins, les résultats de l’enquête de la direction des études économiques et de l’évaluation environnemental D4E, montre qu’avec la mise en application des nouvelles directives européennes, les riverains acceptent de plus en plus les UIOM et trouvent même d’ailleurs que les incinérateurs peuvent générer des avantages.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos