Retour aux questions Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

Répondu le mardi 25 janvier 2011 par Tendeng Paul

Les états n’arrivent pas à s’entendre sur l’interdiction. Les représentants de 100 gouvernements n’ont pas pu se mettre d’accord lors d’une conférence sur la convention de Rotterdam, organisée fin 2006 par le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La décision a été reportée à la prochaine conférence qui aura lieu en 2008 [1].
En plus les états producteurs comme le Canada avancent que la chrysotile n’est pas dangereuse pour la santé, malgré un consensus international sur le sujet (selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s’agit d’un cancérogène qui tue au moins 90.000 personnes chaque année dans le monde).

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos