Retour aux questions Question sur : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL En réponse à :

Sujet : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL

Répondu le vendredi 18 juin 2010 par Cleto Solange

L’ERU (excès risque unitaire) est la probabilité supplémentaire qu’un sujet soit intoxiqué (et contracte la maladie) par rapport à un individu non exposé, s’il est exposé pendant sa vie entière à une unité de dose de la substance concernée (ici à 1 μg/j).
L’ERU étant une probabilité de survenue de l’intoxication, on peut en déduire, au vu des chiffres donnés dans l’énoncé, que le risque de toxicité du 2,3,7,8 TCDD par inhalation (4.10-5 μg/kg/j, soit 4 cas pour 100 000) est supérieur au risque de toxicité par ingestion (10-5 μg/kg/j, soit 1 cas pour 100 000). Mais je sais que cette explication ne correspond pas avec ce que l’on sait des dioxines, en particulier que leur toxicité est bien plus grande par ingestion que par inhalation.

En lisant les échanges postés au niveau du TD, suite à un message de l’un des étudiants (qui a visiblement suivi le même raisonnement que moi), j’ai compris que ce raisonnement est erroné. Mais j’avoue ne pas avoir totalement compris l’explication qui a été postée, notamment la dernière phrase… Ce que j’en ai compris, c’est que la dose « efficiente » du toxique est 4 fois moins grande par ingestion et donc qu’elle est plus dangereuse, car nécessitant une moindre concentration pour être toxique, et donc présentant le plus de risque.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 27 juillet 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos