Retour aux questions Question sur : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL En réponse à :

Sujet : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL

Répondu le vendredi 11 juin 2010 par Ouedraogo Issaka

l’exposition humaine au dioxine est alimentaire à près de 95%. Les dioxines etant des toxiques avec une lipophilicité très élevé , la voie digestive est plus exposée pour l a formation des complexes avec les molécules lipidiques depuis les aliments à ingérer jusqu’au métabolites de la digestion. Or les particules de TCDD dans l’atmosphère sont maintenues pendant un temps plus court pour etre fortement inhalées, donc il s’établit une logique qu’une faible proportion de TCDD inhale correspond plus à une quantité importante qui sera ingérée avec l’alimentation, expliquant du coup la hausse du ERU pour une exposition chronique alimentaire en comparaison à une exposition chronique par inhalation .

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 27 juillet 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos