Retour aux questions Question sur : Conclusion 1 En réponse à :

Sujet : Conclusion 1

Répondu le lundi 26 avril 2010 par Valbrun Jean

Ce cas de Champlan est différent des autres cas comme ceux de Saint-Cyr l’école et du CMMP dans le sens où :

1- Le signalement du cas de Champlan résulte de l’anxiété de la population vis-à-vis de l’accumulation d’équipements lourds considérés comme source potentiel de cancers tandis que dans les autres cas, des maladies avérées ont été constatées et la population qui les considèrent comme inhabituel, les associe à des installations qu’elle considère comme potentiellement pouvant être à l’origine de ces cas qu’on considère à priori comme des clusters. Les objectfs et les méthodologies ont été donc différentes.

2- Du fait de l’existence de cas avérés, une étude épidémiologique a été possible dans le cas de Saint-Cyr l’école et du CMMP mais ce qui a été difficile dans le cas de Champlan où une étude sociologique a dû être conduite d’où une plus forte implication de la population de Champlan dans les études.

3- Dans le cas de Champlan, il existe des signaux environmentaux clairs, ce qui n’est pas le cas pour Saint-Cyr l’école par exemple où il a fallu se référer à toutes les sources potentielles possibles.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

SPIP  Mise à jour : le 30 juin 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos