Les études

Question n°3 (les études)

Oui il y avaient des questions sans réponses comme : impact sanitaire ? impact sanitaire de l’effet cocktail ? mesures de gestion et engagement pris à la suite de tout cela ?
La perception des Champlanais sur ce programme

Des questions sont-elles restées sans réponse ?

112 Messages de forum

  • Question n°3 (les études) 19 avril 2010 11:30, par Andriamanana Tiana

    Oui, plusieurs questions sont restées sans réponses comme :
    - les effets à long terme sur la santé de la population ?
    - les pathologies liés à la multi-exposition ? à long et/ou court terme ?
    - quels peuvent être les "effet-cocktail" à long terme ?
    - faut-il attendre que la population atteigne 3 000habitants avant d’approfondir les études multi-critères ?

    Répondre à ce message

    • Question n°3 (les études) 19 juillet 2014 01:10, par xpwqc33

      Vous aimeriez pouvoir détailler depuis votre ordi les différentes contrats des mutuelles familiales qui existent grâce à un comparateur mutuelle bien conçu et commode à utiliser ? C’est pile ce qu’offre le site internet Sherpa-mutuelle.fr cliquez ci mutuelle

      Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 9 juin 2010 17:28, par Djeufa Heuchin Gile

    oui : La multiexposition environnementale : l’on n’a pas mesuré les effets de multiexpositions sur une longue durée, avec un échantillon assez grand ; ceci permettrait de prendre en compte certains facteurs individuels susceptibles de jouer un rôle influant.
    Les pics de bruits n’ont pas été mesurés, la durée de l’étude reste "contestée" par certains ;
    le fameux effet cocktail reste en suspend, donc sans réponse.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 9 juin 2010 17:47, par Sourd Fabienne

    Oui notamment l’effet cocktail (bruit + CEM + pollution atmosphérique...).

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 juin 2010 12:06, par Bataillard Caroline

    Oui :
    - l’inquiétude des champlanais par rapport à leur santé : l’analyse présente des résultats globalement acceptables mais pas de réponse réelles par rapport aux impacts possibles, effectivement certains paramètres dépassent ponctuellement les normes.
    - le phénomène de multi-exposition n’est pas particulièrement traité : les différentes nuisances sont décortiquées de manière individuelle mais le cumul ou l’intéraction entre les différents impacts ne sont pas abordés.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 juin 2010 12:39, par Perez Munoz Antoine

    La question principale, qui avait en grande partie motivé la mobilisation des Champlanais, c’est à dire l’étude des effets sanitaires et en particulier l’effet "cocktail" de l’exposition à plusieurs polluants et nuisances, est effectivement restée sans réponse ; l’aspect sanitaire n’a été abordé que sous l’angle des craintes ressenties et des pathologies déclarées par les habitants sondés pour l’étude sociologique ; en l’absence de signal sanitaire déclaré il n’y a pas eu d’étude épidémiologique.
    Enfin la question des retombées concrètes en terme de réduction des nuisances, qui semble cruciale, demeure en suspens, une demande importante des habitants (mesures anti-bruit, enfouissement des lignes H.T.) étant ressentie.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 juin 2010 16:47, par Ntongone Angore Praxede

    oui des questions sont restés sans réponse surtout la principale qui etait de savoir s’il y avait un effet cocktail ou pas
    quels sont les l’effets de ces pollutions prise ensemble sur la population de Champlan

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 11 juin 2010 14:18, par Badji Placide

    Oui, des questions sont restées sans réponses, notamment : il s’agit d’un cas de multi expositions. Dans ce cas, quelles sont en termes formels effets associés à chaque type d’exposition recensé. Quel risque présente chacune des situation. Dans 5, 10, 20, ...ans, quels seront les effets sur la santé des populations ? Y a-t-il des effets latents sur leur santé, leur intégrité physique ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 11 juin 2010 21:31, par Kinda Maurice

    Oui, l’impact de l’effet cocktail des différentes nuisances issues de diverses sources de pollution est resté sans réponse.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 11 juin 2010 22:50, par Cleto Solange

    1/ l’impact sanitaire de l’effet cocktail

    2/ les mesures de prévention qui seront prises suite à ces études

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 11:20, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    Des questions restent sans réponse pour les Champlanais comme le fameux « effet cocktail ». Les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question, posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.

    Ainsi, selon les attentes de chacun, les résultats ont pu être perçus comme « désangoissants », comme n’apportant pas de réponse immédiate en termes de gestion, comme insuffisants en terme sanitaire…ou les trois à la fois !

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 15:05, par Zerbo Salfou

    Les riverains n’ont pas pu avoir de réponse sur l’effet cocktail ,et sur les mesures de gestion face à leurs inquiétudes

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 22:18, par Fokou Sakam Ignace

    Il est toujours attendu que le fameux « effet cocktail » soit mesuré. A ce stade, les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question, posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 22:20, par Madjo Carole

    quels sont les impacts du fameux effet cocktail qui plane sur le village ? quelles mesures vont être prise par rapport à cela ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 22:21, par Madjo Carole

    oui il ya des questions sans réponses.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 juin 2010 23:27, par Malergue Christelle

    Oui, notamment "l’effet cocktail" d’expositions à de multiples nuisances n’a pas pu être évalué , les nuisances ont été évaluées indépendamment les unes des autres. Or ,c’était initialement la demande des citoyens mais la tâche n’a scientifiquement pas de réponse en l’état actuel des connaissances.

    Des habitants demandent de plus amples études pour évaluer les effets à long terme, qui n’ont donc pas été estimés dans les études réalisées (trop courtes, demandent un long et permanent suivi, et sans doute le rapprochement avec des études d’autres cohortes).

    Enfin, des questions de gestion, d’ordre pratique, ont pu rester sans réponse immédiate, comme des murs anti-bruits par exemple.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 14 juin 2010 03:22, par Ndiaye Seynabou

    Des questions sont restées sans réponse. C’est le cas notamment la question sur l’impact que peut avoir l’incinérateur dans la pollution de l’air et la question sur les effets de la muti-exposition environnementale sur les habitants de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 janvier 2011 17:03, par Masoud Khaldoun

    Oui, il reste encore des questions sans reponses.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 7 janvier 2011 12:56, par Nikiema Pingdwinde Basile

    Ces etudes n’ont pas repondu à toutes les attentes des popultions de Champlan. On peut retenir les question non élucidées :
    - la maitrise de « l’éffet cocktail » car les mesures ne sont pas propsées
    - les facteurs alarmistes des habitants n’est pas ressorti
    - les reponses immediates pour la gestion des pollutions ou des nuisances ne sont pas données
    - au plan sanitaire les etudes semblent insuffisantes

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 7 janvier 2011 14:18, par Fogou Dongmo Robert

    Oui, plusieurs questions sont restées sans reponses, une proportion importante attend, légitimement, que ces études soient suivies d’actions concrètes comme une plus grande rapidité dans l’instruction des demandes d’isolation des bâtiments contre le bruit des avions, l’enterrement des lignes « 4 fils », la réalisation de déviations routières… Certains ont souhaité qu’il y ait un prolongement des études pour mesurer les effets à long terme, et la demande d’une approche épidémiologique a de nouveau été formulée. De façon particulièrement récurrente, il est attendu que le fameux « effet cocktail » soit mesuré. A ce stade, les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question, posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 7 janvier 2011 15:34, par Emmanuelle Beaugrand

    L’effet cocktail des expositions sur la santé

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 8 janvier 2011 21:33, par Loko Yeyinou Laura

    Oui, la question relative à l’effet cocktail n’a pas été élucidée car la superposition des pollutions peut avoir un impact plus important que celles de chacune prise séparément. Les résultats de l’étude dressent en effet plutôt un état des lieux des différentes nuisances subies par les Champlanais qu’une réponse à l’impact sanitaire d’un cumul des pollutions.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 janvier 2011 17:35, par Diene Ndeye Maimouna

    Oui par exemple l’impact des situations multiexpositions sur la santé Les facteurs individuels en rapport avec le projet de vie, les ressources individuels mais aussi les facteurs collectifs.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 janvier 2011 00:31, par Nguimgou Signing Bienvenu

    Oui !
    De façon particulièrement récurrente, il est attendu que le fameux « effet cocktail » soit mesuré. A ce stade, les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question, posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.
    Une proportion importante attend, légitimement, que ces études soient suivies d’actions concrètes comme une plus grande rapidité dans l’instruction des demandes d’isolation des bâtiments contre le bruit des avions, l’enterrement des lignes « 4 fils », la réalisation de déviations routières… Certains ont souhaité qu’il y ait un prolongement des études pour mesurer les effets à long terme, et la demande d’une approche épidémiologique a de nouveau été formulée.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 16 janvier 2011 13:01, par Wague Bocar

    Les questions restées sont la mesure de l’effet coctail soulignée au depart. l’impact des basses frequences sur leur

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 19 janvier 2011 15:04, par Combes Benjamin

    La principale question sans réponse reste l’effet de la multi-exposition aux différentes sources de pollution et notamment les effets à long terme

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 22 janvier 2011 21:16, par Nago Oumar

    évidemment !

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 23 janvier 2011 19:11, par EHOUO

    Oui, il existe des questions qui sont restées sans réponse. ce sont essentiellement :
    - la question relative à celle qui prend en compte les réponses immédiate en terme de gestion, comme insuffisant en terme sanitaire ou assainissement du cadre de vie des populations de Champlan.
    - La question relative à la gestion de la pollution aquatique ou la prise en charge de la population malade victime des effets des polluants.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 23 janvier 2011 19:29, par Adounvo Todote

    - les effets de la co-exposition
    - la relation entre l’exposition au bruit et l’impact sanitaire
    - la corrélation entre la gène exprimée par les individus avec les niveaux d’exposition sonores des différentes sources de bruits sur le terrain

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 24 janvier 2011 18:33, par Wele Alhassane

    Oui : aucun indice d’un éventuel « effet-cocktail » n’a été trouvé.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 24 janvier 2011 19:34, par Scavo Linda

    évidemment !

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 24 janvier 2011 23:16, par Demonmerot Florent

    Il n’y a pas de réponse sur les conséquences sanitaires de cette situation de multi exposition : il s’agissait d’évaluer l’impact sanitaire, questionné régulièrement par les riverains auprès des équipements générant des pollutions, mais d’identifier le cumul des pollutions et leur potentiel impact sanitaire : l’éventuel effet cocktail. Il n’y a pas de réponse à cette question qui est pourtant la question centrale !

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 janvier 2011 12:13, par Diop Moustapha

    Plusieurs questions sont restées sans réponses. Il ’agit : des effets à long terme sur la santé de la population, des pathologies liés à la multi-exposition, "effet-cocktail" à long terme etc...

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 janvier 2011 14:40, par Kouassi NGuessan

    Des questions sont restées sans réponse notamment le fait de savoir si la multiexposition pourrait être à l’origine d’un « effet cocktail ».

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 janvier 2011 14:41, par manman

    Oui des questions sont restées sans reponse, comme la question sur l’effet coktail. selon les attentes de chacun, les résultats ont pu être perçus comme « désangoissants », comme n’apportant pas de réponse immédiate en termes de gestion, comme insuffisants en terme sanitaire…ou les trois à la fois !

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 janvier 2011 21:32, par Diarra Moustapha

    Oui des questions surtout liées à la santé environnementale

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 26 janvier 2011 00:01, par Babio Sanni

    Les questions restées sans réponses sont :
    - La réponse à l’effet coktail
    - Les mesures de gestion à la suite des études
    - Les effets à long terme
    - Les effets de la multi-exposition

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 28 janvier 2011 01:22, par Perez Marie-Elisabeth

    Les multiples mesures ont tenté de rendre compte de l’effet cocktail (exposition à de multiples facteurs environnementaux, de faible dose chacun sur de longues périodes). L’exposition est à peu près quantifiée, mais le lien de causalité avec les plaintes (diffuses, non spécifiques) des habitants semble impossible à réaliser par des études épidémiologiques

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 3 mai 2011 13:17, par Sevasti Philippidou

    oui,
    par example, quelles sont les effets a long terme a la sante de Champlanais ?
    Est-ce qu’ il y a une charge microbienne au site ?
    Quelles decisions doivent etre prises au fond de cette etude ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 septembre 2011 01:00, par Ba Anne-Maryse

    les questions réstées sans réponse sont celles concernant le fameux effet cocktail, quel effet a le cumul des pollutions sur la santé des populations du village, et surtout quels sont les effets à long terme.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 5 décembre 2011 19:59, par Seaifan Jad

    Quelques questions sont restées toujours sans réponses. Ce sont les questions qui portent sur les effets cocktail (multi exposition) et l’effet a long terme.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 décembre 2011 12:32, par Trichet-Faber Sophie

    La question relative à l’impact de l’effet cocktail est restée sans réponse.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 21 décembre 2011 23:26, par Kamal Ibrahim Chaimaa

    l’effet a long term et l’effet cocktail, la gestion et les actions prises concerne les resultats et les conclusions de cette etude, de construire des batiments isolant des bruits ,deviations routieres et enterrement des lignes des avions (4 fils).

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 24 décembre 2011 16:36, par noura nasser

    oui,les etudes ne repondent pas aux mesures des effets à long terme.
    et les mesures des « effet cocktail » et n’apportant pas de réponse immédiate en termes de gestion, comme insuffisants en terme sanitaire

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 décembre 2011 01:12, par Diop Cheikh

    Oui particulièrement l’effet cocktail des polluants d’origine diverse

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 3 janvier 2012 23:38, par Koney Fabrice

    Oui, en effet, il n’a pas été réalisé de protocole pour évaluer l’effet "cocktail" de l’ensemble des nuisances sur la commune, ni même d’étude sur l’influence des antennes relais de radiocommunications.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 7 janvier 2012 14:23, par Traore Mahamadou

    L’effet cumulatif des multiples facteurs de risque reste non élucidé (effet cocktail) sont des questions qui restées sans réponse

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 8 janvier 2012 17:22, par Bah Alpha Amadou

    Vu que l’étude à été un peu rapide et pas tout à fait intense (peu d’échantillons), les questions sur le long terme restent sans réponse. L’acceptation d’une autre source de pollution serait-ce envisageable ou non ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 9 janvier 2012 20:34, par Athina Skarla

    Les questions qui sont restées sans réponse sont :
    quels sont les effets générés par la multiexposition de la population (mesure de "l’effet cocktail") et quels sont les effets à long terme pour les Champlanais.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 11 janvier 2012 21:49, par Randremaharison Harilala Sandrine

    Oui, les liens entre effet sanitaire et la multiexposition des champlanais aux différentes nuisances, « l’effet cocktail » n’a pas été répondu dans les études menées.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 janvier 2012 16:38, par Djacbou Deugoue Sylvie

    Oui.
    -  Les effets à long terme n’ont pas été mesuré ;
    -  L’on n’a pas mesuré l’ « effet cocktail »

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 janvier 2012 16:48, par Ndjip Jean Marie

    Non. Chaque question avait une reponse qui était plus ou moins spécifique

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 janvier 2012 19:24, par Videau Vincent

    De nombreuses questions sont restées sans réponses :

    - Effets sur la santé du cocktail d’exposition (effets croisés, cumulés,...)
    - Mesures d’atténuation des nuisances
    - Relation dose-effets des champs magnétiques

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 janvier 2012 19:35, par Gnacadja Agueh Christiane

    A notre avis, une question est restée sans réponse d’où l’insatisfaction des champlanais est celle relative à la gestion de la mesure de l’« effet cocktail » sur la santé des riverains.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 29 janvier 2012 00:25, par Bimegdi Fatima Zahra

    Oui pour moi la question pricipale est restée sans réponse,il s’agit de se prononcer si l’exposition quotidienne des Champlanais à toutes ces nuisances constitue un probleme majeur de santé à prendre au serieux de la part des pouvoirs publics ou pas.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 30 janvier 2012 14:21, par GBENYEDZI Dzigbodi

    La grande question restée sans réponse est les impacts sanitaires liés à la multiexposition des habitants. L’étude n’a donné que des impacts des sources prises individuellement et pas d’une façon combinée.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 30 janvier 2012 21:08, par Adegbemile Adeoyin

    Certaines questions sont restées sans réponses à savoir

    - est ce que la superposition des pollutions (effet cocktail) peut avoir un impact plus important que celles de chacune prise separemment
    - le lien causal entre une exposition et une pathologie avérée

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 31 janvier 2012 22:27, par thibault

    A mon sens , il me semble que LA question qui a declanché l’interet et la successsion des études est resté sans reponse : Les Champlanais subiraient ils des problème de santé dû à l’effet coktail de la multiexposition ?
    En effet, chaque étude s’est contentée de decrire les niveaux d’exposition. Même s’il semble que l’exposition electromagnétique soit très faible, que l’exposition à la pollution atmosphérique soit relativement faible et que le bruit diurne soit au déla des normes, Quid des effets sanitaires probables de ses expositions ? Aussi bien pour chacune des expositions que pour un probable effet coktail ?
    IL aurai été interessant de pousser les études de caractérisation avec une étude d’évaluation afin de rassurer (ou guérir) les habitants de leurs probables maux environementaux. Par exemple en étudiant la santé des habitants soumis à la fois à la pollution atmosférique automobile + le bruit + un (faible) taux d’electromagnétisme ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 février 2012 06:46, par Nodjibougada Ignace

    Beaucoup de questions sont restées sans réponse

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 15 février 2012 16:51, par NKULU Christophe

    Non, les questions ne sont pas restées sans reponses, il y a des reponses

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 16 février 2012 22:52, par Kerboua Faycal

    Oui, plusieurs questions sont restées sans réponses comme :

    - le manque des mesures de gestion à la suite des études ;

    - les effets à long terme sur la santé de la population ;

    - impact sanitaire de l’effet cocktail ;

    - Les effets sanitaires à long terme

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 21 février 2012 16:42, par Mendy Roger

    Oui, les réponse immédiate en termes de gestion mais aussi concernant fameux « effet cocktail »

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 28 février 2012 01:21, par Bakelli Aissa

    Les investigations ont montré que la plus parts des soucis marqué ne dépasse pas les normes mis en place par les autorités. A l’exception de la pollution sonore dans les régions voisines de l’aéroport d’Orly. Les résultats ont constatés des dépassements dans les normes. Mais le paradoxe est que les riverains ne sentissent pas du gène tellement que sont habitué. Alors les autorités doivent pris en charge la correction de cette anomalie en premier.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 28 février 2012 01:28, par Bakelli Aissa

    Après le grand travail effectué les riverains ont été insatisfaisants par les réponses fournée par les institutions chargés de l’investigation surtout se qui concerne l’effet cocktail des différents risques au moyen et long terme.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 mars 2012 14:28, par roula awad

    le fameux « effet cocktail » soit mesuré. A ce stade, les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question, posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.
    - le risque de contacte prolonge de pollution

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 mars 2012 20:39, par Mwengula Ntite Dieudonne

    Oui certaines questions sont restées sans réponses car les résultats n’ont pas rassuré les riverains mais les ont par contre desangoisser .
    La question sur les effets de multiexposition sur la santé est restée sans réponse.
    La question sur la santé des champlanais vis à vis de ces polluants .

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études)M 5 mars 2012 08:58, par onambany elise

    oui tout à fait par exemple est ce que le fameux effet cocktail a vraiment été mesuré ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 5 mars 2012 17:28, par Gasteuil Muriel

    Oui, des questions restent sans réponse, notamment en ce qui concerne "l’effet cocktail" de toutes ces nuisances environnementales.
    Quels sont les effets sanitaires possibles et également quels seront les répercussions sur la santé dans le futur pour ces populations.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 6 mars 2012 15:17, par Sackho-Niare Kourtoum

    Les questions qui sont restées sans réponses sont la notion de multi exposition environnementale, les facteurs individuels en lien avec les projets de vie et les ressources individuelles, de même que les facteurs collectifs sont aussi difficile à appréhender et à mesurer.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 mars 2012 14:35, par Ciza Gratien

    Les questions qui restent sans réponse sont entre autres :
    - La mesure des impacts qui reste problématique de par la nature du bruit (continu ou par émergence), de l’existence ou non d’un niveau de fond et surtout de l’influence de la perception qui introduit une dimension subjective difficile à prendre en compte.
    - Les effets à long terme face à cette situation Champlanaise,
    - L’existence et l’influence de la coexposition qui restent à élucider.
    - Les décisions des uns et des autres à différents niveaux qui vont s’en suivre face à cette complexité de situation champlanaise.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 18 mars 2012 01:29, par Khoubbane Lamia

    effets de la multiexposition/effet cocktail est resté sans réponse.
    pas de réponses immédiates en terme de gestion ET impact sanitaire

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 août 2012 15:53, par Rakotonirina MTayda

    Les effets sanitaires de toutes ces expositions de façon individuelle et collectif : L’effet coktail.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 décembre 2012 22:42, par Houssin Veronique

    Oui la demande concernant à la base le cumul des différentes expositions, autrement appelé « cocktail » d’expositions ; afin de connaître les effets de ce cumul sur la santé des habitants, cette attente de la population n’a pas trouvé de réponse,

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 14 décembre 2012 20:33, par Legendre Anne-Laure

    La question initiale autour de l’effet cocktail des pollutions reste encore sans réponse et semble préoccuper les populations.
    Par ailleurs dans chaque certaines questions sans réponses :
    - du fait d’incertitudes scientifiques et d’insuffisance dans les mesures et modélisations, l’étude n’a pas permis d’établir précisément la contribution de l’incinérateur dans la pollution atmosphérique et le risque excedentaire pour la santé des Champlanais
    - l’étude sur les CEM a établit des niveaux d’exposition pour des cas types. Les incertitudes concernant les pollutions aux CEM de manière générale ne permettent pas de conclure sur les risques encourus par la population, et encore moins sur les effets à long terme
    - par ailleurs l’étude sur le bruit à mis en évidence le niveau d’exposition au bruit mais n’a pas donné lieu à la caractérisation du risque sanitaire pour la population

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 5 janvier 2013 14:50, par Barry Fatoumata

    L’évaluation des cumuls des pollutions et leur potentiel impacte sanitaire reste sans réponse. Les effets des pollutions à long termes et les moyens pour y remédier sont restés sans réponse.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 janvier 2013 16:27, par Ngo Batiig Dorothee

    Oui , en effet, des questions sont restées sans réponses , telles que la mesure de l’effet cocktail de la pollution, les Champlanais ne sont toujours pas fixés sur leur situation sanitaire par rapport à l’effet cumulé de la pollution qu’ils subissent. Aussi ne savent-ils pas comment se passera la gestion de ces risques.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 janvier 2013 02:23, par Agbossouto Marcel

    Oui certaines questions sont restées sans réponse notamment :
    - l’impact de chaque type de pollution ou nuisances sur la santé des populations ?
    - l’impact sanitaire de l’effet cocktail ?
    - les mesures de gestion ?,
    - Engagement de l’autorité locale ou de la préfecture vis-à-vis de la population ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 25 janvier 2013 18:56, par Mouanga-Mpolo Aurore

    oui car les objectifs énoncées dans les différentes études ne peuvent répondre à toutes les questions que posent l’exposition de champlan aux différentes nuisances.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 29 janvier 2013 02:51, par Diop Abdoulaye

    Des questions comme l’effet coktail et celle relative à l’isolation des bâtiments par exemple sont restées sans réponses.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 31 janvier 2013 01:29, par Traore Marthe

    - quels seront les effets à long terme des exposition actuelles ?
    - quels sont les effets cumulés de cette multi exposition ?
    - quel sera l’effet de la station d’épuration à venir dans un milieu déjà si pollué ?
    - Comment limiter les effets ?
    - faut-il partir ou rester

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 31 janvier 2013 15:08, par Diaw Mamadou

    Deux questions sont restées sans réponse. Il s’agit de l’impact des nuisances sur la santé des populations et de celui de l’effet cocktail des pollutions.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 février 2013 19:25, par El Ouafi Khadija

    Oui des questions sont resté sont réponse comme : Effets sanitaire de fameux « effet cocktail », Mesures de gestion (Les études n’ont pas suit par des actions concrètes)

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 5 février 2013 13:31, par Mohammed Nour Djibrine

    Oui, plusieurs questions sont restées sans réponses comme :
    - les effets à long terme sur la santé de la population ?
    - les pathologies liés à la multi-exposition ? à long et/ou court terme ?
    - quels peuvent être les "effet-cocktail" à long terme ?
    - faut-il attendre que la population atteigne 3 000habitants avant d’approfondir les études multi-critères ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 février 2013 11:07, par Ilboudo Sylvain

    Question restées sans réponse :
    - la question liée aux effets d’une exposition à un cocktail de nuisances
    - la question liée à la gestion des risques (propositions concrètes)
    - la question liée aux effets à long terme

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 13 février 2013 16:06, par Hanafi Amel

    Oui il existe plusieurs question qui sont restés sans réponses telles que :
    -  Impact sanitaire
    -  Effets coktial
    -  Etudes non terminées

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 17 février 2013 17:25, par Rasolomanana Guy De Princy

    La plus importante est l’impossibilité de confirmer un lien d’association entre nuisances et exposition à ces sources de pollution.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 28 février 2013 19:19, par Doffou Djoman Barthelemy

    Oui il y avait plusieurs questions sans réponses, tel que "l’effet cocktail" d’expositions à de multiples nuisances qui est resté sans évaluation, la politique de gestion après l’évaluation de l’impact sanitaire, les effets à long terme.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 avril 2013 00:37, par Kabore Pingd-Wende

    non aucune question n’est resté sans réponse même si y en a non entièrement resolue

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 22 novembre 2013 11:55, par Salik Kawtar

    Les études environnementales menées dans la commune ont permis d’identifier le niveau de chaque type de pollution et de bruit, mais elles n’ont pas pu répondre à la question capitale des champlanais et qui consiste en l’effet cocktail de toutes ces sources de pollution sur leur santé.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 17 décembre 2013 14:57, par Namrona Vincent Urbain

    Les questions suivantes, entre autres, restent sans réponse à l’issue de cette étude :
    • Comment protéger les Champlanais des nuisances dues aux trafics autoroutier et aérien ?
    • Comment protéger les Champlanais des niveaux élevés des susbtances toxiques qui se concentrent dans l’air ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 28 décembre 2013 11:49, par Diarra Martin

    oui certaines questions restées sans réponses

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 12 janvier 2014 15:17, par Thiriet Gregory

    Oui, l’impact sanitaire ou les effets cocktails ? les mesures prise à la suite de tout ceci ? Quels sont les engagements pris ?

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 16 janvier 2014 15:44, par Destenabes Francois

    L’origine de l´étude et la alerte même initiale se rapportent à une problématique environnementale. Les facteurs d’impacts sanitaires sont sous-jacents. Cependant les principales questions se réfèrent à la véritable étude épidémiologique pouvant mettre en évidence l’impact sanitaire des différents facteurs de risques étudiés à long terme. Orly, le trafic aérien et ce qui en découle date de 50 ans, les lignes THT et l’exposition massive des habitants à évolué, les axes routiers se sont développés en quelques décennies : ni l’étude prospectives qui auraient pu donner des éléments de connaissances, ni évidences épidémiologiques ont été mises en place.
    Dans la représentation collective, les différents types de pollution se surajoutent pour former un risque global. Les perceptions ne sont pas homogènes pas plus que ne le sont les inquiétudes et préoccupations. Alors que la station de traitement et d’épuration des eaux pourraient s’avérer un bénéfice potentiel ,son projet représente un facteur aggravant de risques pour la majorité. Le véritable objectif final de consultation et de communication entre les habitants et les pouvoirs publics (impliqués dans des dimensions privées industrielles majeures) peut s’avérer aussi une question non répondue car les différences d’attentes et de capacité de décision de modifier la situation sont bien présentes.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 21 janvier 2014 09:27, par Mahazosaotra Jackson

    Certaines questions sont restées sans réponse comme l’effet cocktail des expositions. Les résultats d’études n’ont pas pus déterminer des mesures de gestion à la suite.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 21 janvier 2014 21:25, par Sibra Alessandra

    - L’impact sanitaire des effets cumulatifs des nuisances n’a pas été établi.
    - L’échantillon a été considéré trop petit par les habitants, donc ils ont des doutes sur sa représentativité.
    - La durée de l’étude : est-ce que les différences avec le groupe de référence francilien augmenteraient sur une période de collecte de mesures plus longue ?
    - La période choisi pour la mesure de la pollution atmosphérique et du bruit n’est pas non plus considérée comme représentative.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 22 janvier 2014 14:35, par Rabefitiavana Ulrichia Francelle

    L’attente de la population sur le suivi d’actions concrètes de terme de gestion et sanitaire ainsi que la mesure de l’effet cocktail des expositions sont restées sans réponse

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 22 janvier 2014 17:42, par Roche Benedicte

    Oui.L’effet cocktail.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 24 janvier 2014 17:28, par Kouanda Abdoul Basshid

    Oui surtout la préoccupation des champlanais sur les conséquences sanitaires à long terme

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 26 janvier 2014 20:44, par Dahatchieu Tchekam Bertrand

    Oui, plusieurs questions sont restées sans réponse.
    - quels peuvent être les "effet-cocktail" à long terme ?
    - les effets à long terme sur la santé de la population ?
    - Les questions de gestion, d’ordre pratique, ont pu rester sans réponse immédiate.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 janvier 2014 04:20, par Kangam Lafortune

    les questions restées sans réponses sont : l’effet des co-expositions entre les nuisances et la pollution atmosphérique, l’effet des multi-expositions sur la santé des habitants, la corrélation de la gène ressentie par la population avec les différentes sources de bruits.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 janvier 2014 11:08, par Laudano Roberto

    Oui comme par exemple "effet cocktail" qui devrait être mesuré selon les Champlanais, pas de mesures de gestion à la suite pour l’instant.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 27 janvier 2014 11:17, par Etienne Frederic

    Oui, des questions sont restées sans réponse aux yeux des Champlanais. D’une part, l’effet "cocktail" n’est pas connu et d’autre part, les Champlanais désirent un prolongement des études pour mesurer les effets à long terme.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 30 janvier 2014 17:22, par Ba Malado Samba

    L’impact des différentes expositions sur la santé.
    Actions de gestion immédiates absente ou insuffisantes.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 1er février 2014 09:25, par Djamyl Abodo Silamonoro

    oui,notamment les effets coktails,sanitaires de toute exposition.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 février 2014 05:26, par Ze Mani Jean Henri

    Oui, le cas du financement et de l’effectivité de certaines mesures proposées (demandes en isolation des bâtiments contre le bruit des avions ; enterrement des lignes électriques « 4 fils » ; Réalisation de déviations routières pour les bruits) ; Conduite d’une étude épidémiologique ; Mesure effective de « l’effet cocktail ».

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 16 février 2014 23:52, par Mamatui Heimata

    Des questions concernant les effets à long terme, et l’effet « cocktail » des différentes nuisances sont restées en suspens. Il en est de même que pour les questions de gestion de ces nuisances et les effets sur la santé de la population.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 20 février 2014 16:45, par Saifillahi Soule Mohamed

    Oui des questions restent sans réponse telles que les effets à long terme et les effets « cocktail » de différentes nuisances.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 20 février 2014 17:51, par Bigora Bernadette

    Oui il y avait des questions sans réponses comme : impact sanitaire, impact sanitaire de l’effet cocktail et mesures de gestion et engagement pris à la suite de tout cela.

    De façon particulièrement récurrente, il est attendu que le fameux « effet cocktail » soit mesuré. A ce stade, les Champlanais soulignent le flou qui continue d’entourer cette question posée dès le départ, et les peurs que cela engendre.
    Ainsi, selon les attentes de chacun, les résultats ont pu être perçus comme des angoissants comme n’apportant pas de réponse immédiate en termes de gestion, comme insuffisants en termes sanitaire ou les trois à la fois.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 20 février 2014 22:16, par Derbal Said

    Des questions sont restés sans réponse surtout la principale qui etait de savoir s’il y avait un effet cocktail ou pas quels sont les l’effets de ces pollutions prise ensemble sur la population de Champlan

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 2 mars 2014 18:02, par Mahamadou Salifou

    Les questions sont restées sans réponse comme la mesure des effets de la multi-exposition.

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 29 juin 2014 09:24, par Maguin-Fournier Francine

    Les études n’ont pas abordé l’effet cocktail des multi-expositions aux pollutions et nuisances : bruit, CEM, pollution atmosphérique, ...
    Par conséquent, il n’y a pas d’évaluation des effets sur la santé de la population de cet effet cocktail et donc pas d’éléments probants pour la constitution d’un plan d’actions engageant les élus..

    Répondre à ce message

  • Question n°3 (les études) 10 juillet 2014 18:56, par Badiel Badobre

    oui des question sont restées sans reponse

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP  Mise à jour : le 20 novembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos